Le principe des articles de "pourquoi j'écris": un extrait de texte en italiques, un commentaire personnel ensuite, des liens (en bleu quand ils n'ont pas été utilisés, en gris ensuite) - et la couverture du livre, quand il s'agit d'un livre (le cas le plus fréquent), ou une illustration.
A la base: l'éclectisme, revendiqué.
Du moment qu'il s'agit d'écriture - de préférence de manière métaphorique, voire subliminale...
Associés à cette chronique, deux blogs annexes: "blogorrhée", pour pouvoir parler en sortant du cadre - éventuellement; et "mes textes", au cas où. On y accède par la bande horizontale du haut (même page) ou par le sommaire, à droite (nouvelle page).
Merci de votre visite et bonne lecture!

samedi 1 janvier 2011

Univers parallèle

Une fois que vous étiez dans une anomalie temporelle, tout était sens dessus dessous: vous vous retrouviez en train de reculer (ou d'avancer ou de marcher parallèlement) dans le temps, ou bien il y avait un univers parallèle où vous existiez en double exemplaire, ou alors vous pouviez même être mort et ressusciter. Les scénaristes de la télévision savaient-ils au sujet de la physique temporelle quelque chose que les autres mortels n'avaient pas remarqué? Marianne suspectait que si elle étudiait avec soin la télévision elle pourrait trouver la clé de son propre dilemme: rien que la semaine précédente, le capitaine Janeway avait été témoin de ses propres obsèques (qui, à bord d'un vaisseau spatial, forcément, consistaient à partir à la dérive dans l'espace illimité et silencieux). La pauvre Buffy avait passé deux mois dans sa tombe avant de regagner le monde des vivants. Cela faisait maintenant six mois que Marianne était morte, peut-être tout espoir n'était-il pas encore perdu? 


Univers parallèle et anomalie temporelle ne sont-ils pas les deux mamelles de l'écriture - et pas seulement l'écriture fantastique et la science-fiction, pas même nécessairement la fiction? Même en tenant son journal, on opère cette mise à distance que l'une ou l'autre des deux expressions peut traduire... Le besoin d'écriture peut-il se dire sous cette forme: vivre n'est possible qu'en créant, ici et là, des failles spatio-temporelles...? 
Dans ce recueil plein d'humour et de fantaisie, Kate Atkinson revisite en douze nouvelles les mythes antiques, à sa manière - inattendue le plus souvent. Une lecture très amusante et pétillante d'intelligence! 

"Anomalie temporelle"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire, pourquoi pas? Et si vous commenciez par écrire ici...? Vous pouvez dire ce que vous pensez du livre si vous l'avez lu, ou bien de l'extrait cité... C'est à vous!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...