Le principe des articles de "pourquoi j'écris": un extrait de texte en italiques, un commentaire personnel ensuite, des liens (en bleu quand ils n'ont pas été utilisés, en gris ensuite) - et la couverture du livre, quand il s'agit d'un livre (le cas le plus fréquent), ou une illustration.
A la base: l'éclectisme, revendiqué.
Du moment qu'il s'agit d'écriture - de préférence de manière métaphorique, voire subliminale...
Associés à cette chronique, deux blogs annexes: "blogorrhée", pour pouvoir parler en sortant du cadre - éventuellement; et "mes textes", au cas où. On y accède par la bande horizontale du haut (même page) ou par le sommaire, à droite (nouvelle page).
Merci de votre visite et bonne lecture!

samedi 1 mai 2010

Marcher dans un labyrinthe

L'idée de labyrinthe, et surtout celle de l'itinéraire dans le labyrinthe est beaucoup plus proche de ce que je ressens au moment où j'écris: d'abord, je ne sais pas très bien où je vais. Je sais, bien sûr, qu'il y a une sortie, et je sais à peu près à quoi elle ressemble (souvent, je l'ai en tête très tôt, dans ses grandes lignes). Mais je ne sais pas par où je vais passer (puis faire passer le lecteur) pour y parvenir, quelles impasses, quelles chausse-trappes, quels raccourcis inattendus, quels «niveaux cachés» (comme on dit dans les jeux vidéo) je vais rencontrer. Enfin, construire. C'est pourquoi, à la réflexion, le choix de mon pseudo me paraît être tout à fait justifié. J'avais un moment envisagé de prendre celui de «Marc Valène». Serge Valène est le peintre/narrateur qui, dans La vie mode d'emploimet en place sur une toile l'immeuble sans façade où il a vécu et imagine les histoires qui se sont déroulées dans les pièces ainsi accessibles au regard. 


Dans un blog très original, puisque son créateur le définit comme un lieu d'écriture participatif mais que la convivialité qui y est de mise ne lui ôte rien de son caractère personnel, Martin Winckler nous fait part à l'occasion de ses états d'âme d'écrivain. Il y parle avec beaucoup de franchise de ses motivations, de ses modèles, de son parcours, voire des difficultés qu'il rencontre et de sa manière d'y faire face, nourrissant ainsi régulièrement une rubrique intitulée "ficelles et chapeaux-claque". Un vrai plaisir, une lecture très roborative - à l'image de la photo reprise ci-dessus, qui fournit sans doute également une indication intéressante sur les techniques d'écriture de l'auteur...
Martin Winckler a créé ce blog en août 2009 (le premier article est savoureux, on y apprend tout sur la naissance du blog et son nom de baptême, à plusieurs tiroirs...) et cela fait déjà quelque temps qu'il a été placé dans le blogroll de de la colonne de droite. Un clin d'oeil supplémentaire, donc, avec cet article! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire, pourquoi pas? Et si vous commenciez par écrire ici...? Vous pouvez dire ce que vous pensez du livre si vous l'avez lu, ou bien de l'extrait cité... C'est à vous!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...