Le principe des articles de "pourquoi j'écris": un extrait de texte en italiques, un commentaire personnel ensuite, des liens (en bleu quand ils n'ont pas été utilisés, en gris ensuite) - et la couverture du livre, quand il s'agit d'un livre (le cas le plus fréquent), ou une illustration.
A la base: l'éclectisme, revendiqué.
Du moment qu'il s'agit d'écriture - de préférence de manière métaphorique, voire subliminale...
Associés à cette chronique, deux blogs annexes: "blogorrhée", pour pouvoir parler en sortant du cadre - éventuellement; et "mes textes", au cas où. On y accède par la bande horizontale du haut (même page) ou par le sommaire, à droite (nouvelle page).
Merci de votre visite et bonne lecture!

mardi 4 août 2009

Toutes les histoires de vie sont folles


Toutes les histoires de vie sont folles. Avec une seule existence, vous pourriez faire cent récits et ne jamais mentir. Il suffit d'ajouter un témoignage, un papier administratif, un énoncé déroutant.



Neuropsychiatre bien connu, Boris Cyrulnik a également étudié l'éthologie et porte un regard particulier sur nos plaies et bosses, s'étonnant en permanence de ce que chacun de nous est capable d'en faire... Un autre éclairage sur la démarche de l'autobiographie ou des récits de vie en général? Sans doute. Mais également une démarche personnelle explicite, à la différence des ouvrages précédents. L'auteur fait son coming out, l'enfant qui se prenait pour un épouvantail c'est lui. Une fois qu'on a compris cela, on se dit que la résilience, eh bien oui, l'auteur est capable de nous en parler...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ecrire, pourquoi pas? Et si vous commenciez par écrire ici...? Vous pouvez dire ce que vous pensez du livre si vous l'avez lu, ou bien de l'extrait cité... C'est à vous!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...